top of page
  • falvaucluse

La sélection FAL au Festival d'Avignon

Dernière mise à jour : 5 févr. 2023



FAL flyer 2022 Correction 23-06-22 (1)
.pdf
Télécharger PDF • 5.67MB

"Maintenant que je sais"

France - Brésil

texte de Catherine Verlaguet - mise en scène d'Olivier Letellier

à 10h45

du 10 au 29 juillet au théâtre 11

relâches les 12, 19 et 26

Rens. : 04 84 51 20 10



1983, en France. Hélène, journaliste correspondante au Brésil, raconte l'histoire de son amie Magdalena, farouche opposante à la dictature militaire en place. Magda lutte pour diffuser ses idées de liberté avec son amoureux, Luis. Ils prennent de plus en plus de risques. Face aux menaces grandissantes qui pèsent sur ses deux amis, face au détournement de la vérité, Hélène entreprend un combat pour la liberté d'expression, aux dépens de sa propre sécurité.


"Ecuador"

France - Colombie - Equateur

par la Cie Le Navire

à 11h30

du 7 au 30 juillet à l'Ambigu

relâches les 13, 20 et 27 juillet

Rens. : 06 12 83 32 40



Décembre 1927. Le jeune Henri Michaux embarque pour l’Équateur, le pays du Milieu de la Terre. Émerveillement, déception, introspection... Dans son carnet, le poète nous livre le récit d’un voyage où la limite entre matière et spiritualité s’efface. "Mais où est-il donc ce voyage?"...


"Une femme au soleil"

Brésil

Mise en scène d'Ivan Sugahara

à 17h00

du 07 au 28 juillet à La scierie

relâches les 12, 19 et 26

Rens. : 04 84 51 09 11




Production de la compagnie de théâtre brésilienne Projeto Trajetórias (Projet Trajectoires en français), "Une femme au soleil" se concentre sur la vie et l’œuvre de Maura Lopes Cançado, une écrivaine brésilienne qui a passé des longues périodes dans des hôpitaux psychiatriques.

La dramaturgie est construite avec des fragments du premier livre de Cançado, “L’asile, c’est dieu”, journal intime dans lequel l'auteure raconte en détail une de ses hospitalisations dans les années 60.

Le spectacle vise à établir un parallèle entre l'expérience de Cançado et l'isolement que nous avons tous vécu pendant la pandémie de Covid-19. C’est un travail de théâtre physique et d’impact visuel, où le texte est mis en scène par une voix off en français.


"Mr Moon"

Pays Bas - Mexique

Par Eva Schumacher et Moon Cabaret

à 18h00

du 17 au 28 juillet à La Scierie

relâches les 21 et 22

Rens. : 04 84 51 09 11



Notre histoire est humaine, celle d’une compagnie qui se construit sur la route, qui se crée à coup de rencontres, de tragédies personnelles et de destinées. Qui sommes-nous ? Des musiciens ? Des clowns-marionnettistes ? Des fous ou des poètes ?

Ni d’aujourd’hui, ni réellement d’hier, nous errons d’une scène à l’autre.

Nous sommes « Les enfants perdus ».

Nous traversons les villes pour raconter nos histoires, nos interrogations, nos réponses. Et si nous voyageons, ce n’est pas par choix, c’est parce que notre vérité, personne n’en veut. Parce qu’en chaque ville nous avons reçu notre dose de coups de pied.

Alors rions cher public, de ce moment de bravoure, car demain nous serons repartis, et vous pourrez reprendre le cours de votre vie. Comme après un rêve, ni beau ni mauvais. Simplement un peu dérangeant.


"Brésil 2016, l'heure de l'effroi"

Brésil

Mise en scène : Ana Cristina Evangelista

à 19h05

du 7 au 30 juillet à L'Atypik théâtre

relâches les mardis

Rens. ; 04 86 34 27 27 / 06 51 15 53 44

SPECTACLE EN PORTUGAIS SOUS-TITRÉ EN FRANÇAIS



Le Coup d’État de 2016 a conduit à l’ascension de l’extrême droite au pouvoir au Brésil. 20 ans après, le gel des investissements étatiques et l’implantation du néolibéralisme ont favorisé l’accumulation accrue des richesses dans les mains de la classe dominante au détriment des droits constitutionnels des citoyens.

Le pays est vilipendé par une élite prédatrice avide de pouvoir. Le système de consommation est en faillite, les réserves naturelles épuisées, la chaleur excessive est aggravée par un manque d’eau, les déchets s’accumulent et la misère, somme de tous les maux listés, est hideuse.

Deux mendiants, bouffons, sans-abri comme la majorité de la population, cherchent à survire, chacun à sa manière, aux abords d’une copropriété murée et climatisée où vivent des millionnaires.

Le groupe Zabriskie dénonce à travers ce spectacle la fin de la démocratie au Brésil et la violence du système capitaliste.

"Betún, une vie dans la rue"

Bolivie - Venezuela - Italie

Cie Teatro Strappato

à 19h25

du 7 au 30 juillet au théâtre des Barriques

relâches les mardis

Rens. : 04 13 66 36 52



«Tout ce qui se passe dans BETÚN nous a été raconté par des enfants de la rue»

Betún est un enfant de la rue, un parmi des millions, qui n’a rien ni personne à ses côtés. Son histoire est un poème sur le vide qui vient toucher et remplir le cœur du public.

100 millions d'enfants vivent dans les rues de notre monde, dont 40 millions en Amérique latine. L'enquête menée par le Teatro Strappato lors de son voyage en Bolivie, au début de 2016, sur les enfants qui vivent et travaillent dans les rues des métropoles d'Amérique latine, a donné naissance à Betún, un spectacle sans paroles mais qui dit beaucoup de choses.

Un masque en cuir qui, pour un moment, va devenir le visage de millions d'enfants.


"Leçons d'émeute"

Brésil

mise en scène : Constantino Isidoro

à 20h25

du 7 au 30 juillet à l'Atypik théâtre

relâches les mardis

Rens. ; 04 86 34 27 27 / 06 51 15 53 44

SPECTACLE EN PORTUGAIS SOUS-TITRÉ EN FRANÇAIS



Dans la modeste demeure d’une enseignante à la retraite, le destin use de ruse par l’apparition d'un visiteur odieux : un voleur familier, vieil ami de la malheureuse veuve. Présence sans visage, mais matérialisée dans les pertes presque quotidiennes des modestes biens qui disparaissent par magie. Caché dans une fenêtre, le marginal, auparavant sans visage, affronte à présent les stratagèmes impitoyables imaginés par sa victime. Dona Cotinha conçoit un rituel minutieux fait de mouvements étudiés et de discours destinés à torturer son ennemi. Leçons d’émeute est la radiographie de cette révolte qui gronde en chaque citoyen qui ne croit plus en la justice.

"Tom na fazanda"

Brésil - Canada

texte : Michel Marc Bouchard - mise en scène : Rodrigo Portella

à 21h00

du 7 au 26 juillet à la Manufacture

relâches les 13 et 20

Le metteur en scène Rodrigo Portella adapte ici le puissant texte de Michel Marc Bouchard, l’une des voix les plus importantes de la dramaturgie québécoise. Une rare occasion d’être témoins du sentiment d’urgence de créateurs étrangers qui s’emparent d’une pièce québécoise. Au Brésil, où le nombre de meurtres homophobes atteint un nombre record, Tom à la ferme de Michel Marc Bouchard acquiert une résonance terrible. Les corps — souverains, sensuels, dangereux — proclament avec une fougueuse évidence ce que l’on veut nier jusqu’à le détruire.


Nous les avions soutenus l'an dernier...

ils reviennent cette année !!!!


"Chanson brasilOfrançaise"

avec Aurélie et Verioca

à 16h30

du 7 au 30 juillet à l'Atelier Florentin

relâche les 12, 19 et 26




"17 octobre 1961 : lamento sur Paris"

mise en scène de Victor Quezada Perez

à 19h00

du 7 au 30 juillet au théâtre de l’Étincelle

relâche les 12, 19 et 26







207 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comentarios


Post: Blog2 Post
bottom of page